Gakuen no paradise


 
AccueilAccueil  portailportail  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Gakuen No Paradise ! Nous recrutons toute classe, inscrivez vous et rejoignez nous pour l'ultime assaut !

Partagez|

DEMANDE DE PARTENARIAT VERONA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Alessand
Invité




MessageSujet: DEMANDE DE PARTENARIAT VERONA Ven 3 Juin - 18:28

bonsoir je viens solliciter une demande de partenariat avec votre forum pour l'ouverture de mon nouveau forum/

*:Nom du forum:* Verona

membres inscrit: 9
nom du site:
Adresse du site:
date d'ouverture : 30/05/2011
message:193 messages
bouton ou bannière
Code:
:[url=http://verona.forums-actifs.net/][img]http://i51.tinypic.com/x3fryd.jpg[/img][/url]
nombres de modo et d'amin: 2
nombres de partenariat: 4
Sorte de forum: rpg avec autorisation de hentai, yuri yaoi NC17. /COntemporain/Mystère/Horreur/Romance.
Nombre de RP(si ces un RPG): 12
Petite description:

«  Siamo riuniti in questo giorno di grande dolore.. »

Les larmes de mon parapluie se mêlaient à celles des hommes et des femmes réunies en ce funeste jour. On entendait seulement les sanglots, les clapotis de l'eau tombant sur la terre détrempée et noirâtre. On entendait aussi le bruit des pelles qui s'activaient. La majorité des silhouettes en pleurs étaient des femmes. Les hommes, eux, tentaient de retenir la rosée qui menaçait de mouiller leurs joues, minée d'une barbe grise. Leur Coeur grondait de colère, d'incompréhension et d'égarement. Chacun, chacune aspirait qu'un jour, Justice se fasse. Le prêtre Dom Pelegrino poursuivait son office. Son oraison à la mémoire des morts se voulait neutre. Mais lui, aussi était touché par la tragédie. Là, dans le petit cercueil que l'on descendait dans le ventre de la terre, reposait sa nièce d'à peine treize ans. Elle n'était pas la seule victime. Il n'y avait pas que sa famille, ici. C'était une nuée de familles réunies pour mettre en terre leurs morts. Dire qu'hier, ces morts, ces mortes vivaient, respiraient.

Le prêtre termina son oraison au moment où l'on achevait de recouvrir la dernière tombe de terre. L'assemblée vivante était d'une pâleur mortelle si bien qu'on se demandait qui était véritablement mort. La clochette du prêtre rejoignit la voix du glas. L'odeur de l'encens ne calmait pas la douleur, elle l'activait.

Ici, réunis, ils se promettaient tous, hommes, femmes, d'obtenir vengeance auprès de celui ou de celle qui était responsable de ce génocide.

«  Verona è la città dell'amore perfetto »

Désormais Vérone ne serait plus connue comme la ville de Roméo et de Juliette. Sakespear s'était fait volé la vedette par le responsable de cette catastrophe. L'enquête tentait de trouver les coupables mais elle piétinait. On voulut accuser la mafia seulement l'enquête révéla que la mafia avait connue elle aussi des pertes familiales plus que mémorables. On voulut accuser le gouvernement dont la motivation serait de faire baisser la population humaine et avoir ainsi moins de frais. D'autres ont pensé que voulant abréger les souffrances hymaines, certains illuminés auraient mis en place ce massacre. D'autres encore ont émis la sotte hypothèse que c'était l'oeuvre des extra-terrestre. D'autres ont encore invoqué Dieu mais bien vite, ils se sont tus quand on les accusait d'hérésie. On accusa aussi les flics , les militaires. On accusa des individus ordinaires, des anciens détenus. On accusa les malades mentaux. On accusa beaucoup de monde sans jamais savoir la vérité.

Après quelques mois, les familles se sont réunies en une association apparemment pour faire avancer l'enquête seulement des rumeurs racontent que les familles omnibulées par l'esprit de vengeance ont décidé de se faire justrice. Armées par la mafia, elles ont décidé de plonger dans les noirs secrets de la ville afin de trouver et de venger la vie des innocents.

«  Siamo tutti una famiglia : Ricordano quello slogan : Nostra familia, nostra vendetta »


Chaque année, les familles se réunissent autour du cimetière mis en place à la mémoire de ces personnes massacrées et chaque année, elles réitèrent leur promesse de tout faire pour faire éclater la vérité, quitte à faire couler le sang.

«  A Verona, cresce il fiore dell'odio »

a Verone, la fleur de la haine grandit, s'ouvre dans le coeur de tous. Elle envenime les relations. Certains et certaines tentent de reprendre le cours normal de leur vie seulement aujourd'hui, la menace est de retour. En lisant «  Il corriere della Sera », les citoyens ont pu lire un bien étrange article :

«
  Toc, Toc qui est là? »
«  Vous ne savez pas? »
« Que voulez vous? »
«  Que veut un fou? »
«  Il veut l'asile »
«  Ah non, il veut le sang de cette ville »

Bonsoir honnêtes citoyens, je vous annonce de cette manière peu originale que l'ennui étant venu à nouveau me torturer, il se peut que je vienne à nouveau refaire un jardin. Il est beau celui qui vous avez mis en place pour vos morts. J'espère que le prochain sera aussi beau et même plus beau que celui-là.
Chers amis, chères amies, chères familles,

J'ai le regret de vous annoncer que vous allez encore subir quelques pertes. Cherchez moi, cherchez moi encore mais vous ne me trouverez jamais à moins de trouver le lapin banc, lui, il pourra peut-être vous éclairer sur ce qui je suis et qui je suis..

Romeo e Giuetta : il clan des Montecchi et Capuleti

On ne peut venir à Vérone sans parler de ces deux familles là qui se vouent une haine féroce. Tout remonte à l'époque de Shakespear. Celui-ci avait repris un roman italien pour écrire Romeo et Juliette sans savoir que les deux familles rivales existaient vraiment et que l'histoire était véridique. Même si les siècles ont passé, ces deux familles là cinde la ville en deux et nourrit l'imaginaire de nos chers concitoyens. Il y aurait une rumeur qui court selon laquelle Romeo et Juliette auraient eu des enfants. Cette rumeur alimente d'autant plus le mépris de nos deux familles qui préfèrent croire à un mensonge ou encore à une vérité déformée. Parmi le personnel des deux familles, on raconte que Romeo aurait eu des bâtards avec ses maitresses et non avec Juliette. On raconte aussi que Juliette aurait eu des enfants avec Pâris , l'époux auquel on l'a destiné. On raconte tout un tas de choses notamment que les deux familles seraient à l'origine du massacre mais à quel motif?

Légende : [ Le vittime ] [ I carabinieri ] [ i criminali ] [ Il governo ] [ gli stranieri ] [ clan i Capuleti ] [ clan i Montecchi ]
Le mots de la fin: On apris un peu de retard avec la pub a cause des examens


Merci de nous avoir lu.Bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mitsu Mizuki
Créatrice Sadique Aux Sucettes ♥


Orientation : Bisexuel
Messages : 2041
Gakuen point : 2295
Date d'inscription : 04/08/2010
Age : 107
Localisation : En trains de te mordre mon(ma) mignon (mignonne)


Feuille de personnage
Nom du personnage: Mitsu Mizuki
ages du perso: 16 ans d'apparance
Mon p'ti job: professeur

MessageSujet: Re: DEMANDE DE PARTENARIAT VERONA Dim 5 Juin - 0:53

Partenariat accepté
nous mettrons vos boutons après avoir fait la nouvelle version et merci =)
Revenir en haut Aller en bas

DEMANDE DE PARTENARIAT VERONA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen no paradise :: Hors RPG :: partenariat :: partenariat validé-