Gakuen no paradise


 
AccueilAccueil  portailportail  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Gakuen No Paradise ! Nous recrutons toute classe, inscrivez vous et rejoignez nous pour l'ultime assaut !

Partagez|

Rencontre dans le monde botanique , rencontre plutôt magique[Pv with Reira]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Reira Osaki


Orientation : Hétéro'
Messages : 56
Gakuen point : 77
Date d'inscription : 04/08/2010
Age : 20
Localisation : deriere toi...BOUH!!


Feuille de personnage
Nom du personnage: Reira Osaki
ages du perso: 17
Mon p'ti job: A la recherche d'un boulot faut bien avoir un peu d'fric!

MessageSujet: Re: Rencontre dans le monde botanique , rencontre plutôt magique[Pv with Reira] Mar 31 Aoû - 19:47

J'étais dans mon manoir que personnellement j'adorer mais qui effrayer tout les voisins qui avait déménager peux après que j'emménage C'était mieux ainsi ou sinon je serais tenter de prendre toute leur énergie vitale, les pauvres, pauvres humains si innocent si fragile. Bon revenons a mon début de journée qui s'annonçait fort ennuyante a vrai dire. Le réveil qui avait sonner a 7h du matin se retrouvait en pièce a l'autre bout de ma chambre qui était plutôt grande. J'enlevais le drap qui m'entourer et me levais direction la salle de bain, une bonne douche froide pendant 5min ferait l'affaire pour bien me réveiller. Une grande serviette tout autour de mon corps et une petite dans mes cheveux, je marchais vers la cuisine pour y trouver quelque chose a manger, je pouvais très bien déguster le jardinier qui passait chez les seuls voisins qui me reste mais j'avais la flemme et si les voisins me retrouvèrent dans leur jardin avec le corps sans vie que vège dire. Je balaya donc cette pensée et pris un biscuit plutôt bizarre pour un démon mes bon j'étais unique ^^. Ma garde-robe ne me donner pas un grand choie vestimentaire que quelque bas et haut, je pris une petite robe noir et une veste en cuir et les enfila rapidement. La personne derrière le miroir sembler correcte sans maquillage cheveux qui tombait en arrière, Petit deguiisement d'une simple humaine et non un mi-démon mi-ange meme si je trouvais rien en moi angelique..

Écouteurs au oreilles et calepin dans la main je me retrouvais sur la pelouse de mon jardin quelque peu défraichit. Je me demandais bien ou je pouvais aller a cette heure-ci, il faisait vraiment chaud et je voulais bien avoir du vent bien frai alors je fit une sorte brise de vent qui me suivait a chaque pas plutôt pratique. Comme je n'avais rien de mieux a faire je me dirigeais vers l'académie peut-être que je trouverait quelque chose a faire la-bas. Arrivée devant les porte de l'école, je sentit la présence de Faust le seul démon dans l'académie a part moi, je me guidais donc par ses pensée quand je me retrouvais dans le jardin. Quelle idée il a eu de venir ici? Pendant que je marchais les oiseaux arrêtèrent de gazouillait, le bruit des feuilles qui bougeait s'estompa bref tout les bruit que l'on pouvait entendre dans un parc s'arrêtèrent le silence complet. J'avais souvent droit a se genre de chose dans les endroit comme sa mais je m'en foutait un peu me dirigeant toujours vers Faust. Il se leva, me salua et posa une question stupide a mon avis. J'ignorait la question et lui fit une bise sur la joue et prit place dans l'herbe au milieu des fleurs. Faust deposa une fleur dans mes cheveux.

-Bonjour Faust, Merci pour la fleur. Que fait-tu ici?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Faust Death


Orientation : Bisexuel
Messages : 44
Gakuen point : 58
Date d'inscription : 11/08/2010
Age : 25
Localisation : Ou le vent me guide ^^


Feuille de personnage
Nom du personnage: Faust Death
ages du perso: 180 ans environ
Mon p'ti job: Fossoyeur enfin je crois...

MessageSujet: Rencontre dans le monde botanique , rencontre plutôt magique[Pv with Reira] Mar 24 Aoû - 14:41

"Correspondances
La Nature est un temple où de vivants piliers
Laissent parfois sortir de confuses paroles;
L'homme y passe à travers des forêts de symboles
Qui l'observent avec des regards familiers.

Comme de longs échos qui de loin se confondent
Dans une ténébreuse et profonde unité,
Vaste comme la nuit et comme la clarté,
Les parfums, les couleurs et les sons se répondent.

Il est des parfums frais comme des chairs d'enfants,
Doux comme les hautbois, verts comme les prairies,
- Et d'autres, corrompus, riches et triomphants,


Ayant l'expansion des choses infinies,
Comme l'ambre, le musc, le benjoin et l'encens
Qui chantent les transports de l'esprit et des sens."




Ah que pouvait t-il y avoir de mieux en ce lieu si magique que le jardin dans l'Académie. Mère nature de sa clémence et de sa douceur acceptait avec nonchalence et calme ma venue. J'étais assis entre les brins de muguet et les roses, entre le lilas et les coquelicots. Le ciel par sa clarté faisait briller mes cheveux blonds platine qui je devais bien l'avouer n'étaient pas coiffés. J’avais les cheveux devant les yeux et ne voyais presque rien mais cela n'avait rien de grave. Ayant des sens plutôt développés je pouvais distinguer sans voir grâce à mon ouïe et sentir avec facilité un quelconque parfum, même au milieu des fleurs dégageant des effluves floraux plutôt douce. Je regardais en soulevant ma mèche les environs. Le parc était assez grand environ 2 hectares en surface. Il était à plusieurs point symétrique remplit de banc et de zone herbeuse. Les plantes qui se trouvaient dans le parc étaient si nombreuses et si différentes. On pouvait voir d'un coté des lys et quelques mètre plus bas des jonquilles, du muguet , des roses des tulipes et j'en passe. Je n'avais jamais vu un parc aussi magnifique et offrant un spectacle naturel si impressionnant. Pour ma part du fais de mes vêtements plutôt clairs je ne jurais pas trop avec la mosaïque florale au mille et une couleur du parc. Un jean rapiécé, une veste blanche et un tee shirt allant du jaune au bleu de haut en banc en motif arc-en-ciel. Peu banal comme fringues pour un démon mais bon cela me plaisait beaucoup. Me levant avec grâce j'arpentais le parc. Il n'y avait pas un rat ni un humain faut dire aussi. Je pris place sur un banc et posant mon menton contre ma main je repensa à ce que j'avais vécu depuis mon arrivé. J'avais fait la rencontre de quatres personnes. Miku une demoiselle aux cheveux azur forte doué en cuisine, Maya une demoiselle aux cheveux rose plutôt adorant me mordre. Cela fait rougir en plus ^//^.Satoshi un ninja un peu paresseux et Reira une consœur démone comme moi et plutôt gentille. Je me mit à grimacer et sortit un fil et une grande aiguille. Tous les mois à cause des expériences plus que douteuses de mon père, je devais moi-même changer mes sutures au niveau de l'abdomen sous peine si elles se brisaient de mourir en perdant mes organes vitaux. Hors cela étaient vraiment fâcheux et je ne voulais vraiment pas que cela m'arrive. Après une dizaine de minutes je jetais les anciennes sutures à la poubelle et me leva. En sortant un recueil dont j'avais cité un poème bien avant je repris la lecture, le titre du livre était «Les Fleurs du Mal de Charles Baudelaire". Un homme plutôt doué en poésie malgré que je ne put le rencontrer avant qu'il meure. C'est bien dommage un tel homme m'aurait intéressé surtout de savoir comment il parlait ou pensait en dehors de ses poèmes et nouvelles. C’était hélas un homme tourmenté et assez maladif. Reprenant place sur un banc pour lire en paix, j'entendais des bruits distinct et net. Le vent soufflait avec douceur dans les feuillages des arbres à l'entoure, les oiseaux de leurs fins cri et gazouillis chantonnait une légère mélodie. Les abeilles butinait aux fleurs et les animaux se baladait. Enfin des insectes et des petits reptiles surtout. Mon ouïe restait un avantage mais aussi un inconvénient. Car à trop de bruit aigu j'en avait mal au crane. Tous ces bruits continuèrent pendant à peut près une heure ou deux, n'ayant pas de monstre et ne sachant pas lire l'heure solaire la proportion du temps m'était un peu inconnue à cet instant. Mais au vue de la position il devait étre, le début de l'après midi. Je n'avait point mangé car la faim m'était assez rare ou parfois même inexistante et inutile. Mais il m'arrivait de déguisait un énorme repas pour sentir mon ventre plein. Je sentit bizarrement un frisson parcourir mes bras et entendit peu à peu les bruits s'estomper. Plus de gazouillis d'oiseaux, plus de bruit d'insecte. Je relevait donc les yeux doucement au-dessus de mon livre et aperçu une silhouette. De par sa finesse et sa démarche la silhouette était celle d'une personne de sexe féminin. Puis au fur et à mesure qu'elle s'approchait, je put reconnaitre Reira. Rangeant mon livre avec douceur je la salua ce qui me fait parler pour la première fois de la journée:

"Bonjour ma chère consœur, heureux de constaté que je ne suis point le seul à arpenter et à aimer l'atmosphère du parc. Puis-je te faire la bise ou cela est irrespectueux de ma part pour te dire bonjour en toute amitié?".


Je lui offrit avec gentillesse un joli sourire et lui mit une de mes roses préférés dans les cheveux. Restant face à elle, la surplombant un peu au vu de ma taille et attendant une quelconque réponse à mon salut et à ma légère question. Une consœur comme Reira était plutôt une bonne chose, je me sentait bien moins seul ainsi. Et puis du fait qu'elle était plus jolie cela en rajoutait encore plus dans l'agréable situation en sa compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
http://x-jeremiahbloodyvampyr-x.skyrock.com/

Rencontre dans le monde botanique , rencontre plutôt magique[Pv with Reira]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen no paradise :: L'académie :: Le jardin-